Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 23:46

Le Trésor américain estime que la Suisse manipule de manière systématique et massive le franc pour le faire baisser. Le pays favorise ainsi la compétitivité de ses exportations aux Etats-Unis et accroît son excédent commercial de manière injuste. La Suisse est intervenue massivement cette année pour lutter contre l’apprécia- tion de sa monnaie. Le franc, devise refuge, a tendance à progresser lors des périodes de crise et tensions sur les marchés financiers. Les autori- tés monétaires helvètes justifient leurs interventions pour limiter le risque de déflation en Suisse et nient pratiquer des dévaluations compétitives, 

ces lignes figurent dans les Echos d'aujourd'hui.

Ou` peut on trouver la definition du "juste" quand un pays gere souverainement sa devise?

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 23:56

le texte et toutes les interprétations de cette annonce pointent vers une seule direction:

le surcroît de dépenses!

Pourtant la recherche de l'équilibre budgétaire a conduit à favoriser certains contrats avec certains pays impliquant une fragilisation indirecte de la sécurité de par les stratégies géopolitiques desdits clients.

Il pouvait donc être donné de comprendre que le choix des clients serait davantage dicté par la convergence vers une paix plutôt que la recherche première de rentrées de devises, entrainant de la sorte un déficit plus accentué car la sécurité primait sur la balance commerciale.

Il faudra bien que les considérations à long terme l'emportent tant dans les entreprises que pour les pays, sinon la fréquence des soubresauts ne fera que s'accentuer.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 13:48

La plupart du temps, la lecture d'une citation donne un sens qui s'impose naturellement.

Il peut nécessiter des approfondissements ou des illustrations mais mène généralement vers un consensus d'interprétation.

J'avoue avoir plus de difficulté avec celle-ci.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 18:09

Une nation aligne 11 joueurs sur le terrain lors d’une compétition, mais chaque citoyen ou presque se sent autorisé à suggérer un jeu qui selon lui aurait de meilleurs résultats.

Chacun s’estime à tort ou à raison capable de commenter le jeu, de le comprendre de l’analyser et d’émettre une opinion autant sur la stratégie que la tactique.

La place économique de cette même nation représente les mêmes enjeux, mais si peu se sentent concernés par le même esprit d’équipe, si peu s’intéressent aux enjeux et aux conséquences  pour l’équipe dont ils font partie.

Faut il assouplir tel règlement, simplifier telle procédure, revoir l’opportunité de telle grève, préserver le bien commun, laisser les synergies se développer afin que l’objectif commun soit atteint ?

Bien qu’évidente, la réponse souffre de blocages, d’intérêts partisans aux dépens de ceux de la communauté.

Sans la liberté d’entreprendre, sans la diminution d’entraves, comment espérer  générer les moyens d’une solidarité accrue à laquelle tout le monde souscrit mais en la mettant comme finalité et non comme préalable ?

Alors marquons des buts en nous donnant les moyens de gagner des parts de marché.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 18:09

3D

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 00:52

Taxer l'Excedent Brut d'Exploitation (EBE), quelle tentative surprenante!

 

Un chef d'entreprise peut financer ses équipements par le leasing et enregistrer

les loyers dans ses charges en diminution de l'EBE, donc de l'assiette du projet de taxe enterré ou

avec ses ressources permanentes composées de fonds propres et de dettes à plus d'un an.

Dans cette seconde hypothèse, son EBE pourrait être insuffisant après la taxe pour dégager

l'amortissement consécutif à l'acquisition de ses actifs.

Ce projet de taxe peut donc s'interpréter comme une incitation à privilégier un mode de financement

à un autre, étonnant non?

Une autre conséquence de cette taxe est la dimunition de l'amortissement comme nous l'avons vue, or

l'amortissement est une composante de la valeur ajoutée (VA), donc si l'agrégat VA est en diminution,

la somme des taxes sur la VA le serait aussi. En final c'est le budget et le PIB de l'Etat qui s'en trouveraient

affectés!

Heureusement qu'il existe une attitude honorable appelée être à l'écoute, qui a permis une sortie honorable et

intelligente.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 18:24

Certains défendent une société dans laquelle le repos dominical serait respecté et le travail de nuit banni.

Imaginons donc que ceux là n'aient accès à aucun service un dimanche  et la nuit s'ils viennent à voyager

et se trouver dans un aéroport au nom du respect de la réciprocité et des valeurs qu'ils défendent.

On est dans la fiction je le rappelle. 

Au moment où il faut organiser une vie impliquant des lieux de travail et des moments différents, diurnes ou

nocturnes, le débat portera sur le travail dominical et le travail de nuit alors que bientôt, il faudra se demander

comment une cellule va s'organiser lorsqu'un des parents aura un emploi de nuit dans un pays donné, les enfants

seront scolarisés dans la journée alors que l'autre sera dans l'espace pour une longue durée, là on ne sera

bientôt plus dans la fiction mais en retard d'un débat.

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 06:19

"Comment voulez-vous gouverner un pays
où il existe365 variétés de fromages ?"   A vrai dire, il est vraiment difficile de connaître le nombre exact de fromages cités par De Gaulle.
Tout comme la formule exacte, qui reste floue...

Ce qui l'est moins, c'est un des sens attrtbuables à cette formule.

Etablir un programme en essayant de satisfaire un certain nombre d'éléments de la société civile

correspondant à une majorité à bâtir et préserver n'est pas gouverner.

A quand le retour d'une vision, celle d'une Europe compétitive dans laquelle la France trouverait

pleinement les ressources d'un plein emploi, d'une qualité de vie sans avoir à se nourrir d'illusions d'un lendemain meilleur

car la croissance a atteint 0.5%!!

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 12:12

Surprenant que les "crates" qui nous gouvernent n'aient pas eu le discernement nécessaire à pressentir que des épargnants n'accepteraient pas de voir leurs comptes spoliés sans réagir.

Tout aussi surprenant que les véritables détenteurs du "kratos" pouvoir en grec ancien, n'aient pas saisi l'occasion de réaliser

une simplification administrative si longtemps souhaitée par ces mêmes populations.

Dans les deux cas, un pouvoir exercé sans discernement a mené à des décisions contestables.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 15:03

qu'attend un peuple d'un président?

- qu'il projette une vision sur 15/20 ans couvrant les aspects économiques, sociaux, environnementaux,

- qu'il soulage des maux du moment quitte à glisser un bulletin dans l'urne en pensant tout sauf...

- qu'il dresse un plan d'action sur la durée de son mandat,

- qu'il améliore le quotidien au détriment d'interêts à plus long terme,

- qu'il soit populaire en répondant aux attentes de la majorité sans se soucier de la cohérence de la nation,

- qu'il fasse entendre la voix de la nation sur le plan international en oubliant de donner l'exemple dans son pays,

 

Les positionnements sont nombreux, mais revenons au rôle d'un leader, celui capable de donner une perspective

sur vingt ans afin de gérer un pays avec des étapes quantifiables et vérifiables afin de laisser une équipe

réaliser un programme s'inscrivant dans le cadre tracé. Ce président pourrait alors au terme d'un premier mandat

justifier son bilan et être en concurrence avec une autre vision concurrente mais corrective.

Le peuple pourrait alors disposer d'une continuité dans l'action, d'une stabilité de son cadre de vie et de travail et ne

serait pas confronté à des fractures successives déstabilisantes, parfois destructives.

Quel serait alors le rôle d'un ex-président?

Participer à une réflexion prospective selon les atouts retenus par le peuple, à savoir sa bonne vision dans le devenir

économique ou social ou tout autre domaine. Ce serait alors la combinaison de la sagesse, de l'expérience et

 du non gâchis de compétences acquises.

Ainsi vingt auparavant, les leaders n'étaient ils pas en mesure d'anticiper les opportunités offertes par internet, le mobile, les nouvelles technologies? ne voyaient ils pas la raréfaction inéluctable d'énérgies fossiles afin de favoriser le développement d'engins hybrides?

 Ne pouvaient ils enrayer les méfaits grandissants de bulles financières?

 Ne pouvaient ils projeter le rôle grandissant de la Chine sur l'échiquier mondial?

 les exemples sont nombreux pour démontrer que toute action doit s'inscrire dans une vision à long terme et la capacité de discernement à un tel horizon n'a rien d'utopique.

L'alternative qui se dessine est l'encouragement à un usage mercantile du réseau construit pendant l'exercice du mandat.

Cette réflexion vaut pour l'Europe en tant qu'entité en devenir.

Qui est capable d'exprimer une vision pour l'Union et de proposer les étapes pour une véritable construction?

L'alternative est le gaspillage de ressources financières dont la gestion ne s'inscrit pas suffisamment dans une perspective

voulue, maîtrisée et compréhensible.

Partager cet article
Repost0